triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 

Anarchistes, anarchisme, et individualisme éthique.

Passages des œuvres complètes de Rudolf Steiner
Volume 10.
Compilé et annoté par Sylvain COIPLET ...................................................Accès à l' original *

traduits et commentés par François Germani pour les inédits français,
reproduits en mentionnant le traducteur avec l'aimable autorisation des Editions Antroposophiques romandes et Triades.

Anarchistes allemands

Max Stirner

Max Stirner lui-même ne s'est jamais appelé lui-même anarchiste. Pour ce que j'ai pu en voir jusqu'à présent, il s'amuse une fois au sujet de la crainte répandue de l'anarchie. En premier c'est John Henry Mackay et dans le même temps, Max Stirner, qui s'est expliqué avec les anarchistes. Pour se distancer du mouvement anarchiste d'alors il a précisé son anarchisme et celui de Max Stirner comme "anarchisme individualiste". En fait les autres anarchistes ne sont pas des anarchistes. Une telle censure, je ne l'ai pas pratiquée, et admis d'autres anarchistes avec Max Stirner et John Henry Mackay dans cette collection.

*01 - A Stirner manque l'idéalisme
Commentaire: Steiner pense donc déjà passer au delà de Stirner avec "Vérité et science" et par cela aussi avec la "Philosophie de la liberté". Il leur donne une base de science de la nature. Il n'a pas besoin de fuir dans l'arbitraire par crainte de la science de la nature, car il créé le général/universel à partir de lui-même et en fait ainsi un concret. Ce n'est pas un vase vide, pas un esclave qui ne se détermine pas lui-même.

* 02 - A Stirner manque la science  
*
03 - Nietzsche aurait pu apprendre de Stirner
Commentaire : Ici, Steiner a malheureusement du s'en remettre à une déclaration de la sœur de Nietzsche, qui est actuellement tenue pour fausse.
* 04 - Nietzsche balbutie ce que Stirner dit clairement
*
05 - Mayreder : Stirner philosophe jusqu'à l'absurde
Commentaire : à la différence de Mayreder, Steiner voit la nécessité de la nature surmontée, non en premier chez lui-même, mais déjà chez Nietsche (voir ci-dessous sous le titre «Stirner cherche la liberté au détriment de la science de la nature »).
* 06 - Stirner comme une continuation de Goethe
*
07 - Liberté comme un sentiment plutôt qu'expérience la plus intime
* 
08 - Penser individuel au lieu de bourgeois
*
09 - Trouver le tout dans le néant de Stirner
*
10 - Seulement l'être humain particulier est véritable plutôt que l'humanité
Commentaire : Regard en coin sur la philosophie en plein milieu d'une description de la littérature (et de la vie spirituelle) au 19ème siècle.
* 11 - Aspiration à une parfaite libération de l'individu
Commentaire : le passage traite d'auteurs qui sont influencés par le mouvement social et se sont éloignés des objectifs classiques purement artistiques.
* 12 - Stirner cherche la liberté au détriment de la science de la nature
Commentaire : Dans la question de la nécessité naturelle chez Nietzsche, il contredit ici Rosa Mayreder, qui la voit en premier surmontée chez Steiner (voir cela en haut sous la rubrique «Mayreder : Stirner philosophe jusqu'à l'absurde»)
* 13 - En attendant des essais de Stirner
*
14 - Stirner oublié par les Allemands, si pas perdu
*
15 - Pas de froid, mais bonheur de la libération
*
16 - Amour de l'étranger possible en premier grâce à l'amour de soi-même
*
17 - Action morale libre n'a pas besoin de commandements
*
18 - L'égoïsme de Stirner comme expérience du Je
*
 19 - Développement erratique/par bonds de Stirner à l'unique.
Commentaire : le développement n'a pas tout simplement lieu en continu mais par à-coups, qui se préparent longtemps. Il est aussi intéressant que Stirner confond tout de suite les premières traces de sa conception du monde avec les Allemands. Cela ne convient pas à la façon dont John Henry Mackay dénie aux Allemands le droit sur Stirner (voir ci-dessus le slogan «Stirner oublié par les Allemands, si pas perdu"). L'allemand représente-t-il au moins un précurseur de Stirner.
* 20 - Libération de l'être humain des fantômes moraux
*
21 - Stirner comme égoïsme impitoyable
*
22 - Négation d'un droit universel de la soif pour la réalité
*
23 - La liberté de Stirner plus philistine/petite bourgeoise que celle de Schiller
* 24 - Aller seulement au delà de Hegel ou aussi de Stirner?

Commentaire : Devrait-on exactement aller ainsi au-delà de Stirner?
* 25 - Etat du Dieu allemands ou saleté
Commentaire : Kropotkine oublie Stirner, quand il voit seulement de la fascination pour l'Etat chez les Allemands (voir ci-dessous sous le nom de « Kropotkine », le slogan « Lettres de guerre Kropotkine bêtement matérialiste »)
* 26 - Egoistique bourgeoise de Stirner comme naufrage
Commentaire : Qu'est-ce qui conduit au naufrage ? Stirner lui-même ou la conclusion que d'autres ont tiré de sa vision du monde (John Henry Mackay se retire, par exemple, de la question sociale) ? Ou le problème réside dans le fait qu'un principe (économique chez Mach, spirituel chez Stirner) est tiré non seulement sur un domaine de la vie, mais sur tous les domaines de la vie, ou au moins sur un domaine incorrect de la vie ? C'est pourquoi est aussi question de tri-articulation sociale.
* 27 - Surdité du je plutôt que clarté du monde
*
28 - Liberté de la pensée libre des sens à la place des instincts
*
29 - Stirner ne suffit pas au 20e siècle
*
30 - Rudolph : Stirneriens à l'école de formation des travailleurs

Mackay

Compter John Henry Mackay parmi les anarchistes allemands n'est peut-être pas tout à fait exact. Si on le prend dans le sens de "parlant allemand" c'est déjà moins problématique.
Voir aussi ci-dessus sous le nom de "Stirner" le slogan " A Stirner manque la science ".
*31 - Négociation d'une recension de la Philosophie de la liberté
Voir aussi ci-dessus sous le nom "Stirner" le slogan suivant : "Aspiration à la parfaite libération de l'individu" "Attendre la publication des essais de Stirner" "Stirner oublié par les Allemands, si pas perdu» " Bonheur de la libération plutôt que froideur"

*32 - Anarchisme individualiste et individualisme éthique
Le contenu des deux lettres est imprimé en GA 39, p.368-373, 2/1987.
Voir également ci-dessus sous Stirner: GA 32, p.223-226, 2/1971, 21/10/1898
*33 - Remarque sur la correspondance Mackay-Steiner
*
34 - Anarchie à la place de la violence peut le mieux libérer les être humains
*
35 - Anarchisme comme conception du monde de la liberté
Commentaire : Avec son éloge d'une vie John Henry Mackay ne peut rien commencer, lorsque Steiner parle plus tard, de la réincarnation. Ne fait pas à l'autre ce que tu n'aimerais pas qu'il te fasse, voici la violence. Est-ce qu'ici Steiner donne raison à la maxime kantienne souvent critiqué par lui ? Ou devient elle utile en ce qu'elle est pas tenue pour générale, mais basé sur une situation particulière ?
/ 36 - Liberté par la conscience plutôt qu'inconscience
Voir aussi ci-dessus sous le nom de "Stirner" le slogan "Développement par bonds de Stirner à l'unique".
* 37 - Liberté partout: esprit, politique, économie
Commentaire : Lindenberg (Rudolf Steiner RoRoRo p.59-60) pense que Steiner ne fait pas assez clairement son rejet du libéralisme économique dans les premières années. Ici Steiner est encore plus mécompréhensible qu'à l'endroit qu'a cité Lindenberg pour cela. Mais Steiner ne peut pas devenir plus clair, car il compte la gestion des moyens de production à la vie de l'esprit. Il doit donner raison ici à John Henry Mackay, quand aussi seulement «à temps». Steiner pense-t-il par "les bases scientifiques" de Stirner (voir ci-dessus sous le nom de "Stirner" le slogan "A Stirner manque la science") la première partie de la philosophie de la liberté (science de la liberté) ou le chapitre sur le darwinisme dans la deuxième partie (L'imagination morale - Darwinisme et moralité) ?. Il semble ici assimiler darwinisme et science de la nature. Cette mention du consensus avec Darwin fait-elle tout de suite que le livre "La philosophie de la liberté" appartient au 19ème siècle? Appartient alors à la seconde moitié, que Stirner ne sera pas mentionné en dehors de la première moitié.
*38 - Malheureusement le mouvement anarchiste s'est ensablé
Voir aussi ci-dessus sous le nom de "Stirner" l'endroit : GA 28, S.273-278, 8/1982, de 1923-1925

Gesell

 Compter Silvio Gesell parmi les anarchistes n'est pas tout de suite usuel. C'est Günther Bartsch qui aurait fait cela la première fois. Mais traiter de Silvio Gesell, s'offre d'autant plus que sa proximité ou sa distance à Rudolf Steiner a été chaudement débattue.
Si on voit à partir de la base concrète que Rudolf Steiner veut donner à la monnaie, ainsi il semble être d'accord avec Silvio Gesell par son rejet de la monnaie-or. On peut voir une confirmation pour cela à un endroit des «Points germinatifs de la question sociale». Là Rudolf Steiner parle comme Silvio Gesell d'un vieillissement de l'argent.
* 39 - L'argent devrait s'user par l'Etat comme les marchandises
Steiner avait déjà auparavant discuté du thème avec Emil Molt, Roman Boos et Hans Kühn :
* 40 - L'argent devrait devenir sans valeur par la loi après une période
Plus tard, dans des conférences, les différences seront de plus en plus claires entre tri-articulation sociale et Silvio Gesell qui voulait introduire un "argent libre" s'usant :
* 41 -Monnaie absolue par tri-articulation plutôt qu'argent libre
*
42 -Conduire l'argent à la réalité, plutôt qu'argent libre utopique
*
43 - Ne pas réguler la monnaie par la masse d'argent contrairement à l'hypothèse de Silvio Gesell
*
44 - Dépréciation soudaine de l'argent plutôt que progressive
Important pour la comparaison avec Silvio Gesell sont encore des endroits qui gravitent autour de l'intérêt, que Gsell veut abolir. Il y a aussi un endroit dans les «Points centraux de la question sociale», mais qui se laisse difficilement sortir de son contexte. Steiner décrit comment le capital administré par une personne doit être transmis dès qu'elle ne le gère plus. De ce capital Steiner différencie alors la propriété personnelle qui devrait être transmise seulement après la mort. A cette occasion Steiner parle à plusieurs reprises d'intérêt.
* 45 - Déduction des intérêts légitimes par disposition étatique
Un passage des «Lignes directrices pour le travail de tri-articulation», confirme que l'État a généralement à intervenir dans la fixation du taux d'intérêt.
* 46 - Prévention de l'usure par la loi
Mais l'association aussi, donc l'économie elle-même est citée comme solution du problème de l'intérêt:
* 47 - L'intérêt sépare, l'association relie
Ici il s'agit comme dans les points clés, d'indiquer des limites à l'intérêt ou ses conséquences. Mais d'où vient l'intérêt lui-même, est évoqué à une autre place. Ici Steiner répond à une critique de son admission de l'intérêt dans les points clés (voir ci-dessus le slogan «Déduction des intérêts légitimes par disposition étatique»)
*
48 - Eviter seulement intérêts sur intérêts au lieu de l'intérêt lui-même
Compréhensible est peut-être l'endroit dans le Cours d'économie nationale :
* 49 - Intérêt comme ersatz/substitut pour la réciprocité du  prêter

Anarchistes russes

Bakounine

Voir aussi sous le nom de "Kropotkine" le passage dans GA 93a p.248-250, 1/1972, 04/11/1905
* 50 - Soit Dieu ou la liberté I
*
51 - Bakounine pas spécifiquement contre l'Etat allemand, mais absolument contre l'Etat
*
52 - Bakuninismus comme un masque du socialisme
*
53 - Soit Dieu ou la liberté II
La citation n'est pas de Bakounine. C'est une contre-proposition de Merejkovski à Bakounine. Elle ne change donc rien à ce que l'argument est oriental. La seule question est seulement de savoir comment Steiner se situe à la citation réelle de Bakounine. Il a aussi critiqué l'antilibéralité du christianisme, au sens des confessions chrétiennes. Est-ce que reste une différence entre Bakounine et la philosophie de la liberté ? Être libre ou devenir libre. Les successeurs de Bakounine ont corrigé son texte et remplacé «être» par «devrait être». Comment serait-ce avec "peut être" ? Bakounine aurait-il pu l'exprimer ainsi ? Dieu aurait toujours encore dû abolir l'être humain pour pouvoir devenir libre. Mais Steiner n'a pas besoin de cela. Est-il ici en accord avec Merejkovski, la différence entre pouvoir de Dieu et amour du Christ?

Kropotkine

*54 - Le darwinisme est plutôt vrai pour les humains que pour les animaux
Que les animaux ont leur je-groupe dans l'astral, n'est donc pas indifférent. Aussi le Je d'ensemble de l'humanité dans l'astral. L'unité n'est pas seulement une question de l'organisme, mais ici une question de l'âme, qui domine les parties. Provisoirement est seulement justifié la bataille individuelle, le combat de groupe par contre est dépassé il. Mais la vue pour le matériel n'aide pas seulement à l'existence séparée, mais elle se fixe aussi sur les différences raciales extérieures. Danger à l'Est, de projeter la nostalgie de paix sur les vieilles âmes de groupe particulières, plutôt que sur l'humanité.
* 55 - Histoire et avenir de l'aide mutuelle
Polarité entre forces physiques et spirituelles, aussi chez les races : nains et géants, David et Goliath GA107, p.277-294. Dans le cas David triomphe. Mais Nietzsche voit déjà la polarité entre forces spirituelles et physiques GA 5, p.160. La présentation de l'évolution des tribunaux indiqué leur ordonnancement ultérieur à la vie de l'esprit: Compétence. Mais alors, il prend comme argument plus l'exemple de la différenciations du professionnel, mais du national.
* 56 - Sémites comme passé et Slaves comme avenir
*
57 - Confrérie spirituelle plutôt que de sang de la communauté de village
*
58 - Darwin comme ascendance et Kropotkine comme évolution
*
59 - Lettres de guerre de Kropotkine bêtement matérialiste
La critique de Steiner sur Kropotkine peut s' expliquer comme suit : Kropotkine oublierait Stirner et son rejet de l'état, quand il verrait dans ses lettres de guerre chez les Allemands seulement de la fascination pour l'Etat (voir ci-dessus sous le nom de "Stirner", le slogan "Etat des Allemands Dieu ou saleté ») et prend à cause de cela parti pour l'Entente. Mais il faut mentionner à demi à l'intégralité que le Stirner n'était pas inconnu à Kropotkine. Comme le premier parmi les anarchistes Kropotkine s'est confronté avec l'histoire de l'anarchisme. Son évaluation de Stirner est ambivalente: il rejetterait l'Etat, mais il poursuivrait en partie un objectif, qui présuppose un état; son rejet de l'Etat serait donc inconséquent. Une autre question est que les lettres de guerre de Kropotkine ont à voir avec le matérialisme. La critique de Hegel et de Marx contenues dans ces lettres a peut-être pour autant à voir avec le matérialisme, car il peut seulement laisser valoir un seul point de vue, l'antiétatique. Mais Hegel - Marx et Stirner, se complètent d'après l'avis de Steiner.
* 60 - Kropotkine mise sur le pain à la place de l'esprit
*
61 - Antidarwiniste biologique et social

On devrait comparer Hertwig avec Kropotkine car les deux expliquent l'origine de la moralité humaine par la vie en commun animale. Les deux ne voient pas de différence fondamentale, mais seulement graduelle entre les humains et les animaux. Bakounine par contre s'enthousiasme pour l'origine animale de l'être humain, mais en conclut que l'être humain est l'opposé de l'animal.
* 62 - Séparation de pain et éthique.

Anarchistes français

Proudhon

* 63 - Proudhon comme un socialiste utopique
* 64 - Proudhon mise encore sur la conscience
* 65 - État unitaire toujours mieux que bi-articulation
Commentaire : avec cela la proposition de Proudhon d'une bi-articulation en une fédération politique et économique se laisse mieux évaluer.

Syndicalistes

* 66 - Conradt : syndicalistes valent comme champignons de fissure
Commentaire : le classement de la vie de l'esprit à l'anarchisme est aussi intéressant. Sur la position de Steiner là dessus voir le titre de «Anarchisme et la vie de l'esprit».
* 67 - Proximité  du syndicalisme pour la pensée d'association
Commentaire : syndicalistes français considèrent, aussi rudimentaires, que le temps de travail ne doit pas être déterminé en concurrence directe avec les entrepreneurs mais purement démocratiquement. Ont-ils vu là-dedans une tâche du parti socialiste indépendant d'eux?
* 68 -Rentiers français et syndicalistes proches de la tri-articulation
* 69 - Syndicalistes cependant  inaccessibles à l'idée de tri-articulation

L'anarchisme et la vie de l' esprit

* 70 - Vie libre de l'esprit ou anarchisme de pensée
Pour le classement de la vie de l'esprit à l'anarchisme voir également ci-dessus sous le titre «Anarchistes français» et sous-titre "Syndicalistes" le slogan "Conradt : syndicalistes valent comme champignons de fissure»
* 71 - Vie de l'esprit non étatique anarchiste/anarchique

L'anarchisme et la vie de l'économie

* 72 - Organiser le marché anarchique en grand plutôt qu'en petit
*
73 - Offre et  demande en dehors de la prestation comme anarchie
*
74 - Orientation par la consommation plutôt que l'anarchie de l'offre et de la demande
*
75 - Economique anarchiste est là inconsciemment
*
76 - Orientation associative  aux besoins plutôt que marché anarchique
*
77 - Economie anarchique anglaise  plutôt que française
*
78 - Économie absolutiste et anarchique

L'anarchisme et la vie politique

* 79 - Abolition ou dépérissement de l'Etat