Banquiers, banque, ...banqueroutes dans l’œuvre de Rudolf Steiner, collection 204.

Institut pour une tri-articulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch English Dutch Skandinavisk Français Italiano Español Português (Brasileiro) Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

Banquiers, banque, ...banqueroutes.

Passages des œuvres complètes de Rudolf Steiner
(collection 204 de la base de donnée de l'institut)

Rassemblés, présentés et traduits  par François Germani
voir aussi page thématique

v.05 au 26/07/2020
en vert les ajouts intercalés

à C. C.

"Il paraît que Rudolf Steiner aurait parlé de la bourse, de l'argent ou de la banque dans telle ou telle conférence malheureusement encore non traduite". Telle était parfois la question posée à un heureux germanophone, par l'une ou l'autre personne confrontée, plus que d'autres, à des questions d'argent et de finance.

Au moment où me fût une fois posée cette question avant que je ne commence ce travail systématique sur l'œuvre en science sociale de R. Steiner, j'étais loin de me douter qu'il en avait autant parlé et que les lacunes à ce sujet dans la connaissance de l’œuvre étaient aussi importantes. S'ajoute à cela, pour les francophones, que beaucoup n'a jamais intéressé un traducteur.

Depuis le début du siècle, l'entrée dans le domaine public et surtout les technologies numériques appliquées au traitement des textes, rend beaucoup plus accessible la création d'index thématiques.
Plus j’avançais dans le questionnement sur l'organisation sociale, plus la question n'arrivait plus à se poser seulement de manière juridique. L'argent est devenu un moyen de transmission de droits, les institutions le régissant tendent à supplanter celles du droit. En ce sens, la vie démocratique peut presque être vue comme la cour de récréation laissée en diversion à ceux qui ont des aspirations à un ordre différent. Alors, comment ne pas s'intéresser aussi à ce qu'on appelle les banques ?

De là vint l'idée de chercher après - bank* - dans l’œuvre complète numérisée et très vite se montra que Rudolf Steiner a beaucoup plus parlé de banquiers, de banque et de... banqueroutes que de bancs d'école, d'église ou en d'autres lieux publics ou historiques. Mais, si j'en crois l'histoire ordinaire de l'argent, le terme "banque" ne serait pas étranger à ce mobilier puisque "banquier" proviendrait de ce que les changeurs des premières monnaies du pourtour méditerranéen, y posaient les fesses dans le port du Piré pour se livrer à leur activité. R. Steiner, n'en parle pas. Mais d'évidence, l'argent à a voir avec la banque. En tout cas quand même bien plus tard dans l'histoire, mais peut être pas non plus pour toujours. Et cette collection renforce considérablement ce qu'il dit de l'argent lui même à qui on prête à tord des qualités spirituelles d'autant plus élevées qu'on ne le comprend pas comme il tente de l'expliquer. Mais voyons plutôt ce que R. Steiner en dit lui-même.

 En fait à travers environ 160 passages explicites (dont quelques documents semi-privés ou administratifs, se référant à des banques au cours de sa vie). J'ai fait cela avec un souci d’exhaustivité, mais je ne suis pas à l'abri d'avoir manqué quelques passages pour des raisons techniques, mais aussi pour tout ce qui peut avoir un rapport peut-être même crucial au sujet, sans que les quatre lettres "bank" aient été utilisées au cours de la transcription du propos. J'ai fait cette expérience sur le sujet de la rente foncière où il s'est avéré que des passages importants, auxquels j'avais été rendu attentif par ailleurs ne contenaient pas le ou les mots clefs choisis.
Mais quand même... ce qui se dégage, ces réserves faites, s'avère quand même avoir une certaine cohérence. Mais une cohérence qui, pour l'instant, malgré plusieurs années de fréquentation intérieure de ces passages, reste plus pressentie que saisissable en un exposé bien structuré qui donnerait l'impression au lecteur qu'il a fait le tour de la question.
Cette publication est donc à prendre comme un travail qui reste en cours. Il attend d'autres points de vue en une matière où R. Steiner indique lui-même qu'elle échappe au seul jugement individuel... car comme moyen d'échange qui devrait être aux mains, pour Steiner, de ce qu'il appelle "la vie de l'économie", il requiert ce qu'il appelle un jugement collectif que devrait justement rendre possible ces "institutions" qu'il appelle "associations".

Une telle étude sur bank* semble cependant bien amener à considérer les banques actuelles comme occupant une partie suffisante de l'espace sociétal de ces dernières pour rendre leur émergence difficile. Soit celles-ci devront considérablement changer, soit les véritables acteurs de l'économie devront apprendre à les contourner.

***
Le classement pour présenter les extraits qui suivent a donc été difficile. Il est loin d'être satisfaisant ou abouti. Le premier à ne pas être arbitraire aurait été de ne classer que par date de la citation. Mais j'ai quand même essayé de regrouper par thématique, tout en préservant quand même l'ordre historique. Fort heureusement la thématisation se dégage quand même assez bien de l'utilisation qu'il fait, dans le déroulement du temps, de propos sur la banque.

Au début de son œuvre, les passages semblent se partager surtout entre banqueroutes ou faillites, philosophiques ou spirituelles, et la banque comme exemple pour une institution masquant à l'individu des aspects d'échange social. Il s'adresse à cette époque plus à l'individu désireux de connaître.

Puis dans une deuxième partie le propos se précisera à montrer la place qu'occupent d'abord des banquiers puis les banques dans l'évolution historique et même humaine, de la place grandissante de l'abstraction dans celle-ci jusque dans ses conséquences bien réelles pour les premières. Passé un point qu'il situe vers 1830, un tournant très menaçant est pris et lui-même débouche alors sur les orientations nécessaires afin d'éviter une banqueroute qu'entre temps nous aurons appris à reconnaître comme pas seulement financière.

Le propos est alors devenu plus volontaire, ou espérant solliciter la volonté. Lui-même s'impliquera dans des tentatives de réalisation. Inaugurant ce qu'on appellerait aujourd'hui des alternatives... qui ont alors assez vite tourné court. Une des raisons seulement pour lesquelles la documentation et les promesses pour l'avenir qu'elles comportaient restent aujourd'hui confinées à des cercles confidentiels.

Un travail loin d'être terminé donc.

Première partie :
Surtout avant la fin de la guerre, les débuts.



- Les banqueroutes sont surtout « spirituelles », même quand elle paraissent économiques ou financières.

001 - Plaisir et déplaisir sont ils des indicateurs pour la banqueroute d'une vie ? - 00/00/1884
002 - Banqueroute de l'activité individuelle dans l'histoire - 00/00/1887
003 - La banqueroute économique et l'équation plaisir/déplaisir dans la vie - 00/00/1894
004 - Auguste Comtes : banqueroute de la philosophie. - 09/04/1898
005 - Les sceptiques, banqueroute de la pensée. - 00/00/1899
006 - La banqueroute de Bédarride n'a pas empêché la propagation du Rite égyptien dans la franc-maçonnerie en France. - 12/12/1904
007 - La banqueroute de la colonie modèle fondée par Owen l'éclaire sur les institutions. - 00/10/1905
008 - La théorie de l'évolution est proche de la banqueroute - 23/01/1908
009 - La banqueroute comme destin du spiritisme - 26/10/1916
010 - Risque  de banqueroute du budget russe - 09/12/1916
011 - Richard. Wähle met le  spirituel en banqueroute devant le sensoriel - 18/10/1917

Après le tournant de la tri-articulation...
(de l'âme et du corps avant ses conséquences pour la compréhension de la vie en société)

012 - Commissions de travailleurs et d'employé, dirigeant craignant la banqueroute. - 02/07/1919
013 - R. Steiner cite Keynes sur la façon de remédier à la banqueroute de l'Europe - 17/03/1920
014 - Le kantisme  comme "banqueroute complète de l'humain en rapport à son aspiration à la vérité" - 20/05/1920
015 - Bruhn : la tri-articulation utilisée pour attribuer une banqueroute intellectuelle à l'anthroposophie - 25/05/1921
016 - 6 mois de conscience de la banqueroute absolue de la vie spirituelle
en Europe centrale   - 03/01/1922
016b - Mention de conférence : la banqueroute de l'économie nationale - 17/01/1922
017 - Des chercheurs et des médecins se baladent et l'insouciance de la Société anthroposophique mène à une banqueroute pas seulement spirituelle... - 30/01/1923
018 - Albert Schweizer : la banqueroute de l'État de culture. - 01/07/1923
018b - Théatre et art de la parole : firme de Dieu en banqueroute... - 11/09/1924

Non daté
019 - Banqueroute de vieilles visions du monde, science de l'esprit et banqueroute du temps présent. - //
020 - Note : Banqueroute de l'économie nationale - //

- Conservation de l'énergie et âme

021 - La banque comme analogie pour la capacité à se mouvoir conscient dans le monde spirituel post mortem. - 13/04/1908
022 - La banque comme illustration pour la non validité de la loi de conservation de l'énergie étendue à l'âme I - 29/04/1908
023 - Le regard sur le bâtiment de banque comme antidote de l'approche niant la réalité de l'âme  - 28/08/1911
024 - La banque comme illustration pour la non validité de la loi de conservation de l'énergie étendue à l'âme II - 02/01/1915
025 - Comparaison de la banque et de l'organisation calorique humaine - 16/05/1920
026 - Sans prise au sérieux de ce qui vient de la vie de l'esprit, le train-train des banques et du reste peut aller à l'abîme.  - 16/05/1920
027 - Nidification de l'intellect dans la nature et renonciation  à ce qui est d'âme. - 24/05/1921
028 - Destruction et création de matière et d'énergie dans l'organisme et billets de banque 're-frappés' - 29/11/1921

- Explicitations du karma

001 - Plaisir et déplaisir sont ils des indicateurs pour la banqueroute d'une vie ? - 00/00/1884
002 - Banqueroute de l'activité individuelle dans l'histoire - 00/00/1887
003 - La banqueroute économique et l'équation plaisir/déplaisir dans la vie - 00/00/1894
029 - Représentation du destin : le mécanicien et le banquier - 00/12/1903
030 - Mécanicien ou banquier : Soi-esprit. - 00/00/1904
031 - Un nouveau karma comme une nouvelle affaire à chaque instant dans la banqueroute. - 15/10/1905
032 - Banqueroute et cours du destin - 21/11/1909
033 - Banqueroute du père, malheur momentané, mais chance de devenir. Plus généralement, autonomie face au destin. - 26/02/1911
034 - Banqueroute du père, bon karma pour le fils malgré la peine (très finement explicatif) - 08/02/1912
035 - Encore les bienfaits de la banqueroute sur des destins confortables - 08/04/1914

- Végétarisme, yoga puis « moralité » 

036 - Ne rien savoir ne change rien : ce que la banque fait de mon argent est mon propre karma. - 03/09/1906

037 - Le danger du végétarisme pour le banquier ou l'érudit de salon ordinaire, une vie de l'esprit est alors nécessaire. - 22/10/1906
038 - L'omission/le renoncement comme exercice de yoga est à peine possible avec un compte en banque. - 04/11/1906
039 - Le chemin du yoga est possible là où il n'y a pas de banques. - 30/11/1906
040 - Végétarisme pour les médecins, les avocats, pas pour les banquiers, les industriels,  les ingénieurs, les commerçants. - 13/08/1908
040b - Le rapport de l'employé de banque européen à l'Empereur de Chine comme  danger de la clairvoyance. - 31/08/1913
041 - La banque permet l'illusion de ne pas servir "des choses aussi basses" (brasserie). - 06/03/1917
042 - Bière et "papiers de banque" comme révélateur de la séparation vie religieuse, éthique vis-à-vis de la vie quotidienne. - 02/02/1919
043 - Incapacité à jeter un pont entre "l'éthique-religieux" et réalité extérieure. - 10/02/1919
044 - Quand la banque passe de la personnalité  à  une pensée de groupe extrêmement sobre. - 22/03/1919
044b - De la vie morale à la vie quotidienne : deux courant dans l'univers - 20/04/1919
044c - Beaux prêches de salons et "coupons" issus d'une vie pratique déléguée aux banques. - 12/12/1919
044d - La découpe de coupons de titres bancaires fait l'objet de la même ignorance que devant la boisson de soma ou la pierre philosophale. - 26/12/1920
044e - Je peux compter des billets de banque ou je peux les posséder :  l'anthroposophe et  le religieux. - 28/09/1921
044f - On peut être un banquier des plus épais...  des plus fluet la nuit. - 05/10/1922
044g - Nous ne pensons absolument plus des réalités intérieures ; nous pensons en livres bancaires. - 24/07/1924

2e partie :
Avec l'aboutissement, en 1917, du concept de tri-articulation permettant de penser correctement le rapport de l'esprit-âme à l'organisation corporelle, une tri-articulation sociale peut être envisagée.

Viennent maintenant de nombreux autres thèmes qui seront pour ainsi dire élargis et précisés au temps particulier dit de la tri-articulation (1918-1922). Et les anciens sont aussi portés du problème des buts, ou des fins personnelles, aux réalités de la société, comme contribution à la science sociale, encore naissante alors, en progrès. C'est le moment où Rudolf Steiner sort personnellement aussi de la sphère sociale de vie de l’esprit, où il était exclusivement actif jusqu’alors, pour se lier à d’autres dans la sphère politique avec le Bund für Dreigliederung des sozial Organismus (Fédération pour la tri-articulation de l’organisme social). Aujourd'hui, on ne mesure généralement plus vraiment l'importance et la signification de ce pas. Tout cela est souvent retourné indistinct dans le fourre-tout "anthroposophie" et même certaines régressions après sa mort.

Ici je dois dire que lors de la première traduction/approche, j’ai rencontré plus d’appréciations concernant la banque qui me sont plus apparues comme critiques qu’élogieuses. Manifestement, l’avenir à cette époque est placé dans la réalisation de la tri-articulation, pas dans la banque au sens d’alors, encore moins dans celui d’aujourd’hui.

Ordonner ces passages, hormis leur chronologie, pour aider à la compréhension d’ensemble, reste aventureux, mais aiderait quand même.
Commençons alors par

les appréciations plutôt positives

045 - L'habileté de Carnegie à proposer un "bon" effet bancaire sur un projet de wagons-lit : le "self made man" et l'humanité . - 28/11/1909
046 - Sur la base de nos principes, fonder une fois une banque. - 31/12/1917
047 - Le ministre des finances et Rotschild comme un pouvoir personnel disparu depuis la guerre, et remplacé par une "sobre" pensée de groupe. - 22/03/1919
048 - Appel : 1 directeur de banque vaut mieux que 10 écrivains. - 14/04/1919
049 - En tant que gestionnaire de l' « Association générale des employés de banques allemands»,  je vous exhorte à l'élection de conseils d'entreprise au sens de la tri-articulation. - 24/06/1919
050 - Que des banquiers, des fabricants, etc., s’associent avec ce mouvement afin que la construction de l'édifice de Dornach devienne le point central réel d'un nouvel esprit d'entreprise. - 00/11/1919
051 - Les usages des banques, les livres de caisse  devraient être aussi passionnant que la  «  Madonne Sixtine ». - 02/11/1919
051b - Pour Steiner, l'antroposophie n'entrerait  pas encore dans la vie par l'art et la culture, mais par la banque ? - 23/12/1921
052 - Chaque fabrique, chaque banque, chaque entreprise ... organisées par une science des faits vivants. - 19/12/1919
053 - L'humain dans l'économie naissante dans l'évolution, ne s'élèvera pas à l'éternel s'il est routinier dans sa banque. - 17/03/1920
054 - Tendance russe à l'association par l'exemple des professionnels de banque. - 19/03/1920
055 - Spiritisme, médiums, formes de pensée matérialisme : affaires de banque réelle avant de cacher une escroquerie. - 30/05/1904
056 - Machines et banque comme production de la force spirituelle géniale pourtant incapable d'évolution morale. Inadaptation de la pensée sociale à l'activité industrielle. - 12/03/1908
057 - L'argent-papier dans les banques et l'or. - 07/03/1919
058 - La Terre, devenue organisme global par les banques, a besoin d'une âme ! - 30/04/1918
059 - Révolutionnaires russes : économie comme comptabilité de banque. - 08/12/1918
060 -  La conception bancaires anglaise et celle introduite en Russie, l'avenir. - 08/12/1918


Les appréciations plutôt négatives ou critiques

064 - Influence d'un banquier au meurtre en Serbie. - 11/12/1916
065 - Directeurs de banque (ou juristes) comme enfants sages peu utiles... parmi d'autres... - 08/10/1917
066 - La pause-café et les nouveaux usages bancaires aussi peu appropriés aux impulsions modernes... - 20/10/1918
066b - La banque utilisée comme cadeau politique. - 09/11/1918
067 - Les banques seront étatisées, une tenue de compte générale sera établie, ... - 30/11/1918
068 - Note : Chemin de fer de Bagdad : la banque et l'Empire, intrication politique. - 11/03/1919
069 - Le naturaliste veut voir l'or comme le sang et les banques comme des cœurs. C'est "s'adonner à des moyens culturels d'anesthésie". - 11/05/1919
070 - Note : Chemin de fer de Bagdad - 22/05/1919
071 - Versatilité du patriotisme : " car l'état vénéré patriotiquement est donc finalement, le protecteur des billets de banque ". - 08/06/1919
072 - Note : Chemin de fer de Bagdad et Karl Helfferich : chemin de fer, banque, ministre finançant la guerre. - 18/06/1919
073 - Les entreprises et l'absorption par les banques. - 02/07/1919
074 - L'étude du commerce spirituel des indulgences pour une banque de Gênes faisant crédit au pape éclaire sur la nature spirituelle de tout capital et  la nature de l'État jusqu'à présent. - 30/07/1919
075 - Sans l'esprit : banqueroute des institutions. - 00/02/1920
076 - Les français plutôt banquiers... - 15/02/1920
077 - Quand les représentations de science de la nature passent dans les banques... - 02/03/1920
078 - La banque éteindrait  les interactions concrètes dans les relations sociale humaines... - 03/03/1920
079 - Le  banquier domine l'industriel et le commerçant dès 1810. - 09/06/1920
080 - Une banque est aujourd'hui formée entièrement à partir de pensées théoriques. - 12/08/1924

Transformations ?

081 - Le système bancaire comme exemple de la chute de la personnalité : ici commencent les explication sur la banque : descente et remontée de l'humanité face au capital. - 24/06/1908
082 - De la spéculation supra-personnelle comme "le gagner de l'âme de conscience sur le soi-esprit" à la superstition et l'autorité. - 05/01/1911
083 - Dans l'instant où ils ouvrent les salles des coffres , dans la force des clés est fichée la force du diable... histoire de femme ? - 06/10/1917
084 - Qu'est-ce qu'un billet de banque ? - 12/12/1918
085 - La force de travail n'a rien à voir avec des fabrications... suivant ce qu'on a à la banque. - 11/08/1919
086 - L'être humain pensant dans une mesure bancaire, remplace l'humain économique. - 27/10/1919
087 - L'architecture du bâtiment de banque à trouver comme expression artistique de la vie pratique. - 28/10/1919
088 - Après l'interprétation de mystères, une activité bancaire serait une bonne école de l'exercice de la science de l'esprit. - 04/05/1920

Histoire... 

089 - Le pape survit comme homme économique précurseur du banquier régnant véritable.  Mais l'humanité doit maintenant s'affranchir... - 19/10/1919
090 - Note : Banque, deux conceptions (de société) : la russe et l'anglaise. - 23/06/1920
091 - Note : sur la banque des Rothschild - 08/07/1920
092 - Des magnats en Amérique font monter les taux d'escompte en Europe par une opération de spéculation (Groupe Morgan). - 15/09/1920
093 - Notes sur groupe Morgan et une opération de spéculation menant les états européens à monter leur taux d'escompte. - 15/09/1920
094 - Remarques autour du volet  économie des cours universitaire de 1920. - 26/09/1920
061 - De la culture intellectuelle enserrant la terre, dont  les banques et les bourses, comme les machines seraient les vecteurs, provenant de la mort de  Dyonisos comme personnalité ...  - 22/08/1911
095 - Le transfert bancaire de l'indemnité de guerre entre la Chine et le Japon comme illustration  d'une façon d'être ayant permis la création d'une couche géologique supplémentaire. - 30/01/1921
096 - A l'histoire du besoin de banquier du Roi de France, se dévoile la perte de l'élément personnel dans le capitalisme et l'avènement de "l'objectif", mais aussi de la "routine". - 28/07/1921
097 - La remise d'un chèque à une banque n'était  plus possible pour payer les réparations de guerre de l'Allemagne à la France... et le principe associatif. - 15/10/1921

... en Hongrie

098 - Note : les banques nationalisées en  Hongrie - 28/07/1920
099 - Note : Varga et l' "étatisation", entre autres, des avoirs bancaires. - 28/07/1920
100 - Note sur la nationalisation et les conseils d'entreprise, en Hongrie. - 29/07/1920
101 - Note sur Varga et la République des conseils en Hongrie. - 29/07/1920

... de personnalités

102 - Freiligrath - 00/00/1901
103 - Courte biographie: chef du département d'assurance d'une banque.  - 27/09/1917
104 - Emil Molt fonde  la banque fiduciaire d'industrie wurtembourgeoise. - 08/05/1919
105 - Note : Edouard Bernstein, socialiste, comptable de banque, expulsé de Suisse, secrétaire de Engels. - 30/07/1919
106 - Note sur Adolf Wagner, représentant du «socialisme Katheder", recherches sur l'argent et le système bancaire.  - 24/10/1919
107 - D'une Note sur Keynes - 02/03/1920
108 - Note sur Gessel : le président du Conseil de banque de la Banque nationale suisse, protecteur des anthroposophes, serait contre l'argent libre... - 05/10/1920
109 - Note sur Proudhon, son livre, sa banque, son procès. - 29/12/1920
110 - Note : chemin de fer de Bagdad : Karl Heljferich : intrication politique et banque. - 01/01/1921
111 - Notes de R. Steiner : Ricardo - 09/06/1922
112 - Registre de personnes : banquiers - 24/07/1922
113 - Registre de personnes - 06/10/1924

"Sociologie"

126 - Les directeurs de grandes firmes de banque écrivent leurs éditoriaux dans le journal de l'Homoncule. qui devient riche. - 26/03/1914
062 - Histoire autour d'un bien hypothéqué depuis longtemps auprès d'un riche banquier. - 06/02/1915
063 - Mondanités : le banquier juif chez le chanoine catholique qui annote le Goethe scientifique. - 20/06/1916
127 - Note : le semi-Kürschner (1913) : sorte de Who's Who  des juifs en vue : écrivains,  poètes, banquiers, gens d'argent, médecins, acteurs,... - 01/11/1917
128 - Note sur Rudolf Steiner comme Juif  dans le Semi-Kürschner. - 02/03/1920
129 - Tendance russe à l'association par l'exemple des professionnels de la banque. - 19/03/1920
130 - Goethe, la métamorphose et le banquier qui n'est pas un petit oiseau. - 30/09/1922

Choses plus "théoriques"

114 - Quand le revenu sera isolé du travail, il n'y aura plus d'héritage et il ne suffira plus de déposer à la banque des billets qui auront une durée limité pour toucher des intérêts. - 30/11/1918
115 - Contrer la critique par le prolétariat de la plus-value comptée à partir des billets de banque est naïf ! - 15/09/1919
116 - Sous l'angle d'un impôt sur les dépenses, déposer son argent dans une banque est aussi  une dépense. - 25/10/1919
117 - La banque victime de la vie de l'esprit abstraite. - 26/10/1919
118 - La banque conglomère en État britannique des entrepreneurs privés à l'exemple de Cecil Rhodes. - 28/07/1920
119 - La souveraineté du système bancaire change jusqu'au rapport au produit. Passage de la domination économique à la financière. - 15/09/1920
120 - Il ne s'agit pas de ce qui doit se passer avec le banquier A, avec la modiste F, avec la propriétaire de machine à coudre C, mais de quelque chose de différent. - 10/10/1920
121 - Charbon et banques, secteurs privilégiés. - 11/10/1920
122 - Sur la fabrication des billets de banque... - 31/07/1922
123 - Dans la 9e conférence du cours d'économie est traité du système bancaire. - 01/08/1922
124 - L'année de début inscrite sur le billet de banque permettrait de distinguer force d'achat et force d'utilisation. La possibilité de s'enrichir est retirée. - 05/08/1922
125 - Banque d'empire impossible, mais une banque entre ceux qui ont reçu des argents de donation et ceux qui travaillent le sol. - 05/08/1922


3e partie :
Rudolf Steiner va au charbon...
les entreprises semblables à une banque !

Et oui ! Rudolf Steiner a accepté d'exercer des fonctions dans des sociétés anonymes, avant même de le faire pour la société anthroposophique !

Il commence par un court mémorandum pour satisfaire aux demandes d'hommes d'affaires l'ayant sollicité pour tenter d'infléchir publiquement les choses dans ce climat d’insurrection post-armistice.
Et, en plus de toutes ses activités publiques et anthroposophiques, il fera partie de différents organigrammes des structures créées.

131 - PENSÉES DIRECTRICES POUR UNE ENTREPRISE A FONDER - 30/11/1919
132 - Nous avons donc tenté de fonder à Stuttgart une centrale à la façon d'une entreprise-banque. - 20/03/1920
133 - Le " jour qui vient " comme réponse à la banque "abstraction". - 09/06/1920
134 - Autre spécificité des entreprises "semblables à une banque" : la polarité du bancaire et de l'industriel-commercial. - 05/10/1920
135 - Aperçu de discussion à Dornach sur banque et prix. - 05/10/1920
136 - Et ainsi entra du grand capital, en particulier de gros intérêts durent être rassemblés pour le capital de banque. - 11/10/1920
137 - Invitation à ceux qui ont du capital à ne pas le donner aux banques, où il sert seulement au déclin. - 11/10/1920
138 - Le témoignage d'Adolf Koch "banquier spécialiste" sur l'opportunité du "Jour qui vient" dans la situation de l'Allemagne. - 11/10/1920
139 - On se pense tout autrement la relation entre anthroposophie et 'le Jour qui vient' et 'Futurum', que le Bontoux s'est pensé la relation de l’Église catholique avec la banque serbe. - 23/01/1921
140 - Reprise de la Waldorf-astoria par consortium allemand - 07/03/1921
141 - Les entreprises constituant "Le jour qui vient" - 07/06/1924
142 - Hostilité du monde bancaire.
- 15/07/1924
143 - Actionnaires représenté par la banque Stammer - 06/08/1924
144 - Futurum AG : dates officielles  - 03/03/1920
145 - Note : sur le mémorandum concernant  l'entreprise semblable à une banque. - 09/06/1920
146 - Note : entreprise semblable à une banque. - 03/10/1920
147 - Note : Arnold Ith - Banque et formation de prix > les salaires comme non facteur de coût. - 05/10/1920
148 - Note :  surmonter le principe unilatéral de banque. - 05/10/1920
149 - Note sur le destin d'Emil Molt  dont l'entreprise a finalement été rachetée par un consortium de banques. - 03/12/1920
150 - Note : Futurum AG - 29/12/1920

En juillet-août 1922, au moment où il donnera le "Cours d'économie nationale", il signe aussi les premiers documents visant à liquider ces tentatives dont les archives de l'activité qu'il y a déployée restent à ce jour non publiées bien que prévu initialement pour les n° 256a et 256b des œuvres complètes.
Alors que les périls autoritaires montent déjà en Europe, tous ces efforts pouvaient sembler avoir été vains... en tout cas pour se protéger collectivement de l'inflation... Si isolément, parmi les entreprises partenaires, beaucoup poursuivront leur chemin "chacun pour soi" (les laboratoires Weleda par ex.), beaucoup d'individus ne semblent souvent pas encore pas prêts à la hauteur d'une tâche commune... Ces aspects semblent moins "glorieux" que les aménagements que permet la collégialité de l'École Waldorf, dont il a été dit assez tôt : "elle, elle restera."
Mais je préfère laisser là ce qui ne se glane que difficilement, car cela dort encore dans les archives.

Pourtant, au moment où j'écris ces lignes, après 10 années à documenter enfin des questions que j'ai eues durant une carrière de petit entrepreneur, comment ne pas voir que toute la tri-articulation sociale vise finalement à donner les "outils" pour maîtriser (ou apprivoiser) l'irruption,  jusqu'alors inédite dans l'histoire, de ce 3e membre de la société terrestre humaine : l'économie moderne de division du travail, qui est aussi l'industrialisation rendue possible par les techniques. Cette économie qui si elle subjuguait totalement les deux autres membres d'une humanité vivant en société ne pourrait que nous tirer dans l'animalité après avoir représenté une chance manquée de fraternité sur Terre (lien à la citation ?).
Il ne s'agissait cependant pas pour lui, à l'instar de la pensée marxiste (ou celle bourgeoise dont elle est issue), de former un homme nouveau dans des écoles adéquates (le projet concret d'école unitaire porté par la Waldorf fut d'abord bien accueilli par le ministre socialiste de l'éducation qui en avait aussi en projet), mais d'agir simultanément dans trois domaines par les moyens leur correspondant. Malgré les difficultés, il en a jugé des contemporains capables. Au moins d'entendre...
Cela n'est alors plus "donné", au sens de la vie sociale telle qu'elle allait de soi jusqu'au XVe siècle se prolongeant encore en des structures vermoulues, mais était seulement proposé par un précurseur, en tant que pistes à parcourir, d'abord en pensées, pour se saisir ensuite autrement des réalités de la vie en commun dans une société devenue plus complexe, plus dangereuse, plus peuplée aussi, et nécessitant désormais des approches de science sociale. Nous sommes toujours devant ce problème de maîtrise. Bien que l'état de noblesse ait cédé le pas depuis, comme corps politique de la société, il reste bien souvent le référent à l'échelle de l'individu où il aurait sa place comme aspiration strictement intérieure. Mais il cherche à se reconstituer par l'élection de représentants. Et plus encore par les mécanismes de concentration du pouvoir par un argent à qui ce politique permet l'acquisition de prérogatives devant rester "politiques" : le partage de l'utilisation du sol terrestre, mais aussi des moyens de production qui en sont l'extension historique.

Cette actualité est encore bien plus forte aujourd'hui : gigantesque dans ses méfaits maintenant planétaires. Mégalomane aussi dans certains cas quand de nouveaux princes de la concentration de fortune, faite dans un domaine spécifique, commencent à se mêler d'autres domaines (influence des croyances - et des craintes - transhumanistes partagée par les milieux des GAFAM sur l'approche sanitaire mondiale par ex.).
Beaucoup d'individus sont aujourd'hui intérieurement plus armés face à cela que les partenaires du  "Jour qui vient" ou du "Futurum". Après la 2e guerre mondiale, dans les années 60, en RFA ce sont environ une bonne soixantaine d'initiatives installées ou naissantes qui constituent le tout de table visant à faire circuler entre eux dans ce sens les moyens nécessaires à leurs réalisations ... mais l'espace législatif est alors déjà plus avancé que du temps où R. Steiner y voyait un espace non normatif et il orientera quand même vers la constitution de banque... la Gemeinschaftsbank für Leihen und Schenken (Banque communautaire pour prêter et donner) en naîtra. Même chose en France au milieu des années 80 avec la société financière de la Nouvelle Economie Fraternelle.  Et bien d'autres initiatives "éthiques" ou "sociales et solidaires". Et puis (après la crise de 2008 ?) même le WIR suisse qui, pourtant au pays de la Banque, comme monnaie alternative avait évité sa bancarisation, se verra enjoint d'aller en ce sens. Non seulement ces petits débuts sont encore trop souvent compris selon l'ancienne façon des "bonnes œuvres de nantis", mais ils se heurtent aussi à une "régulation" (toute une réglementation désormais),  qui se partage entre la vision "juricisante", romaine, paternaliste, du spirituel, et la théorisation en une science de la liberté devenue économique par la poursuite de l'intérêt individuel "égoïste" se régulant dans le Tout de l'économie mondiale.
Sortir enfin de cette dualité inhumaine reste l'apport de tri-articulation encore à conquérir.

Comme je viens de l'évoquer, avec la banque le risque est grand, de ne voir qu'entrer et sortir la monnaie sans prendre en considération ce qui est fait avec dedans. Cela ne relève donc pas de la loi de conservation de l'énergie... en tout cas... tout le monde sait aujourd'hui qu'il s'y crée de la monnaie ! Et le paradoxe, c'est qu'il semble bien que R. Steiner ne pensait pas cela souhaitable en prenant cet exemple (voir chap. Conservation de l'énergie et âme) .
Nous continuerons donc à documenter des apports autant via notre page thématique Argent que Banque. Mais ce qu'en a laissé R. Steiner est désormais ici.

26/07/2020


4e partie :
Traces de rapports "administratifs" et divers.

151 - Testament : mes autres possessions en avoirs bancaires... - 04/07/1910
152 - Testament - 20/04/1911
153 - Correspondances bancaires - 03/06/1911
154 - Testament - 22/08/1914
155 - Textes administratif en lien banque - 16/11/1921
156 - Banques et collecte  pour le congrès Ouest-Est - 01/04/1922
157 - Notes de  R. Steiner : banques d'Etat - 07/06/1922
158 - Courrier bancaire - 16/07/1924


159 - mention de conférence : Ith : Système bancaire et formation de prix - 04/10/1920
160 - Cours aux acteurs : la banque au jeu... - 11/09/1924



 Bankiers, Bank, ...Bankrotte.


Passagen des Gesamtwerks von Rudolf Steiner
(Sammlung 204 der Datenbank des Instituts)

Zusammengestellt, präsentiert und übersetzt von François Germani      v.01- 10/01/2019

"Es scheint, dass Rudolf Steiner in dieser oder jener Konferenz über Börse, Geld oder Banken gesprochen hätte, leider noch nicht übersetzt". Das war manchmal die Frage an einen glücklichen deutschsprachigen Menschen von dem einen oder anderen, der mehr als andere mit Fragen des Geldes und der Finanzen konfrontiert wurde.
Als mir diese Frage vor sieben oder acht Jahren, bevor ich mit dieser systematischen Arbeit an seiner Arbeit in den Sozialwissenschaften begann, zum letzten Mal gestellt wurde, hatte ich keine Ahnung, dass er so viel darüber gesprochen hatte, dass die Wissenslücken über die Arbeit unter den interessierten Frankophonen ebenso groß waren.

Seit Anfang des Jahrhunderts hat der Eintritt in den öffentlichen Bereich und insbesondere die digitalen Technologien für die Textverarbeitung die Schaffung thematischer Verzeichnisse wesentlich erleichtert.
Je weiter ich bei der Infragestellung der sozialen Organisation vorankam, desto mehr konnte die Frage nur auf legale Weise gestellt werden, das Geld wurde auch zu einem Mittel zur Übertragung von Rechten, die Institutionen, die es regeln, neigen dazu, die des Recht zu ersetzen. Wie können wir uns also unter ihnen nicht auch für so genannte Banken interessieren?


Daraus entstand die Idee, später - bank* - in der gesamten Arbeit zu suchen und zeigte sehr schnell, dass Rudolf Steiner viel mehr über Bankiers, Banken und...Bankrotte als Schulbänke, Kirchenbänke oder in andere öffentliche Plätze. In der Tat, mehr als 180 explizite Passagen.




Zu Beginn seiner Arbeit scheinen die Passagen hauptsächlich zwischen  philosophischen oder spirituellen Bankrott oder Misserfolgen und der Bank als Beispiel für eine Institution , die Aspekte des Austauschs vom Individuum verdeckt, zu unterscheiden. Er spricht mehr für den Einzelnen, der kennen will.

Dann wird in einem zweiten Teil das Thema geklärt, um den Platz aufzuzeigen, der zuerst von Bankiers und dann von Banken in der Geschichte der Evolution eingenommen wird, vom wachsenden Ort der Abstraktion in ihm zu seinen sehr realen Folgen für ihn, um zu den notwendigen Richtungen zu gelangen, um eine Bakrott zu vermeiden, die uns in der Zwischenzeit gelehrt haben wird, als nicht nur finanziell zu erkennen. Die Rede ist williger geworden oder in der Hoffnung, einen Willen zu erbitten. Er selbst wird sich an den Versuchen beteiligen, dies zu erreichen.


































Teil Eins :
Besonders vor dem Ende des Krieges, dem Anfang.

- Bankrotte, insbesondere "geistige", auch wenn sie wirtschaftlich oder finanziell sind.

001 - Sind Lust und Unlust Indikatoren für Bankrott eines Lebens? - 00/00/1884
002 - Bankrott der individuellen Tätigkeit in der Geschichte - 00/00/1887
003 - Wirtschaftsbankrott und die Gleichung von Lust und Unlust im Leben - 00/00/1894
004 - Auguste Comtes: Bankrott der Philosophie. - 09/04/1898
005 - Skeptiker, Bankrott des Denkens. - 00/00/1899
006 - Die Bankrott von Bedarride verhinderte nicht die Verbreitung des ägyptischen Ritus in der Freimaurerei in Frankreich. - 12/12/1904
007 - Die Bankrott der von Owen gegründeten Modellkolonie erhellte ihn über die Institutionen. - 00/10/1905
008 - Die Evolutionstheorie steht kurz vor dem Bankrott. - 23/01/1908
009 - Bankrott als Schicksal des Spiritismus - 26/10/1916
010 - Risiko die Bankrott des russischen Haushalts - 09/12/1916
011 - Richard Wähle stellt das Geistige in die Bankrott vor das Sinnliche. - 18/10/1917


Nach der Wende der Dreigliederung...


012 - Arbeiter- und Angestellteausschusses, Leitende, der vor die Bankrott Angst hat. - 02/07/1919
013 - R. Steiner zitiert Keynes über den Umgang mit die Bankrott Europas. - 17/03/1920
014 - Kantismus als "der völlige Bankrott des Menschen in Bezug auf sein Streben nach der Wahrheit". - 20/05/1920
015 - Bruhn: die Dreigliederung, mit der der intellektuelle Bankrott auf die Anthroposophie zurückgeführt wird. - 25/05/1921
016 - Sechs Monate des Bewusstseins für den absoluten Bankrott des geistigen Lebens in Mitteleuropa.   - 03/01/1922
017 - Forscher und Ärzte wandern herum und die Nachlässigkeit der Anthroposophischen Gesellschaft führt zu eine Bankrott, der nicht nur geistig ist..... - 30/01/1923
018 - Albert Schweizer: der Bankrott des Kulturstaates. - 01/07/1923




Nicht datiert
019 - Bankrott alter Weltanschauungen, Geisteswissenschaft und Bankrott der Gegenwart. - //
020 - Notiz : Bankerott der Nationalökonomie - //

- Energieerhaltung und Seele

021 - Die Bank als Analogie für die Fähigkeit, sich postmortal bewusst in der geistigen Welt zu bewegen. - 13/04/1908
022 - Die Bank als Beispiel für die Ungültigkeit des Gesetzes zur Energieeinsparung, das auf die Seele ausgedehnt wurde I - 29/04/1908
023 - Der Blick auf das Bankgebäude als Gegenmittel gegen den Ansatz, die Realität der Seele zu leugnen.  - 28/08/1911
024 - Die Bank als Beispiel für die Ungültigkeit des Gesetzes zur Energieeinsparung, das auf die Seele ausgedehnt wurde II - 02/01/1915
025 - Vergleich der Bank und der humanen kalorischen Organisation - 16/05/1920
026 - Ohne ernst zu nehmen, was aus dem Leben des Geistes kommt, kann das Laufband der Banken und alles andere in den Abgrund gehen.  - 16/05/1920
027 - Verschachtelung des Intellekts in der Natur und Verzicht auf die Seele. - 24/05/1921
028 - Zerstörung und Schaffung von Materie und Energie im Organismus und "neu umgeprägte" Banknoten - 29/11/1921

- Erklärungen des Karma

001 - Sind Lust und Unlust Indikatoren für Bankrott eines Lebens? - 00/00/1884
002 - Bankrott der individuellen Tätigkeit in der Geschichte - 00/00/1887
003 - Wirtschaftsbankrott und die Gleichung von Lust und Unlust im Leben - 00/00/1894
029 - Darstellung des Schicksals: der Mechaniker und der Bankier - 00/12/1903
030 - Mechaniker oder Bankier: Geistesselbst. - 00/00/1904
031 - Ein neues Karma als neue Angelegenheit Unternehmen in jedem Moment der Bankrotts. - 15/10/1905
032 - Bankrott und Schicksalsverlauf - 21/11/1909
033 - Die Bankrott des Vaters, vorübergehendes Unglück, aber die Chance zu werden. Allgemeiner gesagt, Autonomie vom Schicksal. - 26/02/1911
034 - Vaters Bankrott, gutes Karma für den Sohn trotz der Schmerzen (sehr fein erklärt) - 08/02/1912
035 - Wieder die Vorteile der Bankrott auf komfortable Schicksale - 08/04/1914

- Vegetarismus, Yoga und dann "Sittlichkeit".

036 - Nichts zu wissen, ändert nichts: Was die Bank mit meinem Geld macht, ist mein eigenes Karma. - 03/09/1906
037 - Die Gefahr des Vegetarismus für den Bankier oder den normalen Salonwissenschaftler, ein Leben des Geistes ist dann notwendig. - 22/10/1906
038 - Auslassung / Verzicht als Yoga-Übung ist mit einem Bankkonto kaum möglich. - 04/11/1906

039 - Der Weg des Yoga ist möglich, wo es keine Banken gibt. - 30/11/1906
040 - Vegetarismus für Ärzte, Anwälte, nicht für Bankiers, Industrielle, Ingenieure, Kaufleute. - 13/08/1908
041 - Die Bank lässt die Illusion zu, nicht "so niedrigen Dingen" zu dienen (Brauerei). - 06/03/1917
042 - Bier, Brauerei, Aktien und "Bankpapiere" als Unfähigkeit, als Ganzes zu denken. - 02/02/1919

043 - Unfähigkeit, die Kluft zwischen "religiöser Ethik" und externer Realität zu schließen. - 10/02/1919
044 - Wenn die Bank von der Persönlichkeit zum extrem nüchternen Gruppendenken übergeht. - 22/03/1919









Jetzt gibt es viele weitere Themen, die zum jeweiligen Zeitpunkt der Dreigliederung erweitert und geklärt werden. Und auch vom Problem der Ziele, oder der persönlichen Ziele, bis hin zu den Realitäten der Gesellschaft. Dies ist der Moment, in dem Rudolf Steiner auch persönlich aus dem sozialen Leben des Geistes austritt, wo er bis dahin ausschließlich tätig war, um sich mit dem Bund für Dreigliederung des sozialen Organismus, Föderation für die Dreigliederung des sozialen Organismus, anderen im politischen Bereich anzuschließen.

Hier muss ich sagen, dass ich bei der ersten Übersetzung / Ansatz, stieß ich auf mehr kritische Wertschätzung über die Bank als Lob. Offensichtlich liegt die Zukunft damals in der Realisierung der Dreigliederung, nicht in der Bank im Sinne von damals, geschweige denn in der heutigen.

Diese Passagen, abgesehen von ihrer Chronologie, zu ordnen, um zum Gesamtverständnis beizutragen, bleibt abenteuerlich, würde aber trotzdem helfen.
Fangen wir an mit

positive Bewertungen

045 - Carnegies Fähigkeit, einen "guten" Bankscheck für ein Schlafwagenprojekt anzubieten: den "selbstgemachten Menschen" und die Menschheit. - 28/11/1909
046 - Auf der Grundlage unserer Prinzipien   einmalig eine Bank gründen. - 31/12/1917
047 - Der Finanzminister und Rotschild als persönliche Macht verschwanden seit dem Krieg und wurden durch ein "nüchternes" Gruppendenken ersetzt. - 22/03/1919
048 - Anruf: 1 Bankmanager ist besser als 10 Schriftsteller. - 14/04/1919
049 - Als Geschäftsführer des "Gesamtverbandes der deutschen Bankangestellten" fordere ich Sie auf, Betriebsräte im Sinne der Triartikulation zu wählen. - 24/06/1919
050 - Dass sich Banker, Hersteller usw. mit dieser Bewegung zusammenschließen, damit der Bau des Dornacher Gebäudes zum eigentlichen Mittelpunkt eines neuen Unternehmergeistes wird. - 00/11/1919

051 - Die Nutzung von Banken, Kassenbüchern sollte so spannend sein wie die "Sixtinische Madonna". - 02/11/1919
052 - Jede Fabrik, jede Bank, jedes Unternehmen.... organisiert von einer Wissenschaft der lebendigen Fakten. - 19/12/1919
053 - Der Mensch in der aufstrebenden Wirtschaft in der Evolution wird nicht zum Ewigen aufsteigen, wenn er in seiner Bank Routine ist. - 17/03/1920
054 - Russische Tendenz zur Assoziation am Beispiel von Bankfachleuten. - 19/03/1920
055 - Spiritismus, Medien, Formen des materialistischen Denkens: echtes Bankgeschäft, bevor man einen Betrug versteckt. - 30/05/1904
056 - Maschinen und Bankgeschäfte als eine Produktion der genialen spirituellen Kraft, die jedoch nicht in der Lage ist, eine moralische Evolution durchzuführen. Unzureichende Anpassung des sozialen Denkens an die industrielle Tätigkeit. - 12/03/1908
057 - Silberpapier in Banken und Gold. - 07/03/1919
058 - Die Erde, die durch die Banken zu einem globalen Organismus geworden ist, braucht eine Seele! - 30/04/1918
059 - Russische Revolutionäre: Wirtschaft als Bankbuchhalter. - 08/12/1918
060 -  Das englische Bankkonzept und das in Russland eingeführte Konzept, die Zukunft. - 08/12/1918