triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 
Collection: GA332a OEUVRES COMPLETES DE RUDOLF STEINER
CONFÉRENCES SUR L'AVENIR SOCIAL

AVENIR
SOCIAL

SOZIALE
ZUKUNFT

La présente "collection" est en fait le volume n°332a de l'oeuvre complète. Avec le volume 328, ils constituent une introduction à la triarticulation au moins équivalente à la lecture des " Fondements de l'organisme social " paru entre les deux. "Fondements" dont on dit parfois même en contrées germanophones, qu'avec le temps, ils sont devenus plus difficiles à aborder que ces deux cycles. Alors bonne lecture!

 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes
GA 332a (001-006) 1977 00/00/1919

Original

Traducteur: FG , version 1 au 19/01/2015 Editeur: SITE

 

Table des matières


PREMIERE CONFERENCE,
Zurich, 24 Octobre 1919. .      7

La question sociale en tant que question d'esprit, de droit et d'économie

Sur l'histoire du développement de l'économie nationale. Conséquences pour l'humanité de la conception du monde orientée à la science de la nature. Similitudes dans les critiques sociales de Woodrow Wilson, Lénine et Trotsky en ce qui concerne les rapports entre la vie de droit et la vie de l'économie. L'interaction d' économie, droit et esprit dans les façons de voir de Marx et Engels. Sur la délimitation des différents membres de l'organisme social.

Réponses aux questions après la première conférence     28

DEUXIEME CONFERENCE, 25 Octobre 1919.              37

Faire l'économie sur base associative. La transformation ­ du marché. Formation de prix. Système monétaire et fiscal. Crédit.

L'idée de triarticulation et ses impulsions historiques de base. Principes de structuration des membres sociaux particuliers. Esprit comme force motrice de la technologie moderne. Sur la nécessité de la différenciation entre principe coopératif et d'association. La signification de l'économie monétaire pour le développement social et économique. La transformation du marché comme conséquence de la formation d'associations économiques. L'argent comme « comptabilité fluante », exposé à l'exemple du système fiscal.

Réponse aux questions après la deuxième conférence      63

TROISIEME CONFÉRENCE, 26 Octobre 1919. ..76

Questions de droit. Tâches et les limites de la démocratie. Rapports de droit publics et soin de la justice pénale

Sur la dépendance de la vie de droit de la vie de l'économie. Le développement du droit dans la vie commune humaine. Signification et limites du principe démocratique. Droits publics comme vie de l'économie et vie de l'esprit transformées dans le système de société passé et existant. Sur le contexte de la relation de l'individu à la société. Le rapport entre vie de droit et vie de l'esprit.



QUATRIEME CONFÉRENCE 28 Octobre 1919.

Questions spirituelles. (Art, science, religion ) Système d'éducation. Art social.


La transformation de la pensée comme condition préalable pour le renouveau social. Art, science, religion et leur relation à la vie réelle. Essence et signification de la science de l'esprit. Sur la nécessité de surmonter la façon traditionnelle de voir de science de la nature par une science de l'esprit moderne. Le Goetheanum en tant que représentant d'une recherche de l'esprit à la mesure de la réalité. Éducation sur la base de la connaissance de l'être humain en devenir. Eurythmie - un art social.

Réponse aux question de la quatrième conférence        .139

Cinquième conférence 29 Octobre 1919.              .151

L'interaction des vies de l'esprit, de droit et de l'économie à l'organisme social unitaire tri-articulé

L'impulsion de la tri-articulation comme comme résultat d'observations historico- évolutives objectives. L’État unitaire et de la nécessité de le surmonter par la tri-articulation. Critiques d'habitudes de pensée contemporaines aux exemples de la législation fiscale, la gestion du capital et de la possession de moyens de production. De la société de pouvoir à la société commune.

Questions et réponses après la cinquième conférence..173


Sixième conférence 30 Octobre 1919. .               .185

La vie nationale et internationale dans l'organisme social tri-articulé

Egoïsme et amour comme impulsions de base de la vie commune humaine. Nationalisme et internationalisme, et leur moments d'apparition dans la nature de l'humain. Altruisme et égoïsme dans la vie de l'économie. Conditions pour une économie mondiale. La signification de la vie de l'esprit pour la vie en commun internationale des peuples. L'idéalisme et sa relation à la vie pratique. Vérité et réalité.

Questions et réponses après la sixième conférence.     208

Notes • •               • • • • •               .220

Registre des personnes. . .               .               .235

 

INHALT

ERSTER VORTRAG, Zürich, 24. Oktober 1919 . 7

Die soziale Frage als Geistes-, Rechts- und Wirtschaftsfrage

Zur Entwickelungsgeschichte der Nationalökonomie. Folgen der naturwissenschaftlich orientierten Weltanschauung für die Menschheit. Übereinstimmungen in den Gesellschaftskritiken Woodrow Wilsons, Lenins und Trotzkis hinsichtlich des Verhältnisses von Rechts- und Wirtschaftsleben. Das Zusammenwirken von Wirtschaft, Recht und Geist in den Anschauungen von Marx und Engels. Zur Abgrenzung der einzelnen Glieder des sozialen Organismus.

Fragenbeantwortung nach dem ersten Vortrag .              28

ZWEITER VORTRAG, 25.Oktober 1919 . .           37

Das Wirtschaften auf assoziativer Grundlage. Die Umwand­lung des Marktes. Preisgestaltung. Geld- und Steuerwesen. Kredit.

Die Dreigliederungsidee und ihre geschichtlichen Grundimpulse. Strukturprinzipien der einzelnen sozialen Glieder. Geist als Triebkraft moderner Technologie. Über die Notwendigkeit der Unterscheidung zwischen Genossenschafts- und Assoziationsprinzip. Die Bedeutung der Geldwirtschaft für die wirtschaftliche und soziale Entwickelung. Die Umgestaltung des Marktes als Folge der Bildung von Wirtschaftsassoziationen. Geld als «fließende Buchhaltung», dargestellt am Beispiel des Steuerwesens.

Fragenbeantwortung nach dem zweiten Vortrag .           63

DRITTER VORTRAG, 26. Oktober 1919 . .              76

Rechtsfragen. Aufgabe und Grenze der Demokratie. Öffentliche Rechtsverhältnisse und Strafrechtspflege

Zur Abhängigkeit des Rechtslebens vom Wirtschaftsleben. Die Entwickelung des Rechtes im menschlichen Zusammenleben. Bedeutung und Grenzen des demokratischen Prinzips. Öffentliche Rechte als umgewandeltes Wirtschafts- und Geistesleben in vergangenen und bestehenden Gesellschaftssystemen. Über den Zusammenhang der Beziehungen des Einzelnen zur Gesellschaft. Das Verhältnis von Rechts- und Geistesleben.


VIERTER VORTRAG 28. Oktober 1919

Geistesfragen. Geisteswissenschaft (Kunst, Wissenschaft, Reli­gion). Erziehungswesen. Soziale Kunst

Die Umwandlung des Denkens als Voraussetzung für soziale Erneuerung. Kunst, Wissenschaft, Religion und ihr Verhältnis zum realen Leben. Wesen und Bedeutung der Geisteswissenschaft. Über die Notwendigkeit der Überwindung althergebrachter naturwissenschaftlicher Anschauungen durch moderne Geisteswissenschaft. Das Goetheanum als Repräsentant einer wirklichkeitsgemäßen Geistesfor­schung. Erziehung auf der Grundlage der Erkenntnis des werdenden Menschen. Eurythmie — eine soziale Kunst.

Fragenbeantwortung nach dem vierten Vortrag        . 139

FÜNFTER VORTRAG, 29. Oktober 1919 .        151

Die Zusammenwirkung des Geistes-, Rechts- und Wirtschaftslebens zum einheitlichen dreigegliederten sozialen Organismus

Der Dreigliederungsimpuls als Resultat objektiver entwickelungs­geschichtlicher Beobachtungen. Der Einheitsstaat und die Notwen­digkeit seiner Überwindung durch die Dreigliederung. Kritik gegen­wärtiger Denkgewohnheiten an Beispielen der Steuergesetzgebung, der Kapitalverwaltung und des Besitzes an Produktionsmitteln. Von der Machtgesellschaft zur Gemeingesellschaft.

Fragenbeantwortung nach dem fünften Vortrag .       173


SECHSTER VORTRAG,
30. Oktober 1919 . .     185

Das nationale und internationale Leben im dreigegliederten sozialen Organismus

Egoismus und Liebe als Grundimpulse menschlichen Zusammenlebens. Nationalismus und Internationalismus und ihre Entstehungsmomente in der Natur des Menschen. Altruismus und Egoismus im Wirtschaftsleben. Bedingungen für eine Weltwirtschaft. Die Bedeutung des Geisteslebens für das internationale Zusammenleben der Völker. Der Idealismus und sein Verhältnis zur Lebenspraxis. Wahrheit und Wirklichkeit.

Fragenbeantwortung nach dem sechsten Vortrag .      208

Hinweise • •              • • • • •              . 220

Personenregister . . .              .              . 235

Le mot du traducteur

Plus encore que pour le cycle précédent (GA328), c'est avec une certaine émotion que je mets enfin en ligne celui concernant « L'AVENIR SOCIAL » (GA332a).

Ce ne sont pour l'instant que des premières versions. Merci par avance à tous ceux qui contribuerons à des améliorations. Elles pourront, en fonction des demandes, être mises à disposition au format de livre électronique, au format Pdf, en fichier imprimable en livret, ou même envoyées sous forme papier.

Ces conférences tenues à Zurich l'automne 1919, sont probablement le cycle le plus complet et le plus directement accessible présentant la tri-articulation de l'organisme social dans son ensemble.

Bien des choses difficiles du livre « Les fondements de l'organisme social » s'en trouveront éclairées.

Ce ne sera qu'en 1950 qu'eut lieu la première édition allemande. Il se sera donc écoulé encore à peu près 65 années supplémentaires pour qu'il devienne disponible en français

Il n'est surtout pas a confondre avec la compilation hétérocycle de conférences de Rudolf Steiner intitulée « L'avenir sera-t-il social ? » publié entre temps en 1998. Cette question, on pourrait se la poser d'ailleurs longtemps sur ces bases-là.

En effet, c'est bien de la façon de voir en un ensemble, de méthodologie et d'auto-éducation de soi en rapport à l'action sur nous des institutions dans la société et de la tâche de les faire évoluer sur un mode autogestionnaire dont il s'agit ici.

Ceux que la question de leur vie de l'esprit et la liberté de son expression préoccupe par dessus tout pourrons peut être même aussi apprendre quelque chose sur celle-ci.

 

19 janvier 2015,
Comme minute de silence personnelle,
12 jours exactement après l'assassinat
des rédacteurs du journal
« Charlie hebdo