triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch English Dutch Skandinavisk Français Italiano Español Português (Brasileiro) Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

Glossaire

Dreigliederung ou tri-articulation : litt. qui consiste en trois membres. Dans l'œuvre imprimée de Rudolf Steiner le terme est utilisé le plus souvent appliqué : à l’organisme social, à l’organisme corporel humains (3 systèmes fonctionnels autonomes ayant chacun leur centre et débouchés spécifiques sur l’extérieur voir entre autres « Les énigmes de l’âme »), l’être humain sur terre en tant que corps, âme, esprit. Ensuite, beaucoup moins souvent, au reflet dans l’âme humaine des trois systèmes fonctionnels de la corporéité connus dans la psychologie classique comme penser, sentir, vouloir et aussi dans le rapport de trois facultés historiques de l’âme (de sensation, d’entendement, de conscience) en rapport aux âmes de peuples. Historiquement d’abord traduit en français par « tripar­tition » alors qu’existe bien le terme 'Dreiteilung' en allemand que Rudolf Steiner utilise dans certaines circonstances, mais dis­tingue explicitement de 'Dreigliederung'. D'un certain point de vue, on pourrait dire que ces anciennes traductions reflétaient plus l’activité première par laquelle on rentre en rapport, surtout intellectuellement d'avord aussi, au concept : définir ce qui relève de chacune des parties, pour dans un deuxième temps s’intéresser à la façon dont elles "s’articulent" selon peut être, à l’origine, la suggestion qu’aurait faite Christian Lazaridès semblerait-il de « triarticulation » (qui n’existe pas en français et est donc une création spécifique).

Une expérience de traduction spécialisée en tri-articulation, de maintenant dix années, montre que cette suggestion s'incorpore bien dans les différente exigences de rendre les variations (ou déclinaisons du concept) en verbe, adjectif, etc. Ce que d'autres propositions ne permettent pas aussi facilement.
Reste cependant qu'est souvent reproché qu'il appelle des représentations par trop mécaniques ou anatomiques... qu'une articulation n'est pas le membre, mais une partie de celui-ci.
Il est effectivement probable que tri-membrement passerait aussi bien que tri-articulation dans les différents emplois (hormis ceux où il s'agit bien d'articuler). Quand par exemple, il s'agit par contre de "démembrer" la vie de l'économie de la vie étatique, peut être même mieux que "désarticuler"...

Bref, de toute façon, là où beaucoup n'arrivent pas s'évader un instant du dictionnaire de l'Académie française, et en restent à tripartition (qui est quand même l'ordre social aboli par la Révolution française...), "trimembrement" rencontrerai les mêmes problèmes que "triarticulation".
Il semble d'ailleurs que bien qu'existant préalablement en allemand, le mot est surtout familier de ceux qui ont une notion, même floue, de celle de R. Steiner.
(une autre piste de réflexion sont les choix dans d'autres langues : "threefolding" pour l'anglais, "trimembration" pour l'espagnol, par exemple)
Alors voyons ce que l'usage en fera !
mise à jour FG : 06/02/2022

 Voir aussi ici.

x