triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(contenu spécifique au site français)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 contact   BLOG  impressum 

Le cours et le séminaire d'économie nationale

Ce cours est peut-être à lui seul aujourd'hui, l'élément le plus connu de l'oeuvre « sociale » de Rudolf Steiner parmi ceux qui s'y réfèrent. En effet, l'économie « libérale » tendant de plus en plus à tout envahir, quoi de plus naturel de venir chercher là un quelque soutien quand on se sait actif dans l'économie ou simplement se pose des questions sur elle quand par ailleurs on a un intérêt à l'anthroposophie? Malheureusement, de l'avis de beaucoup, il n'est pas d'un accès facile. Peut-être même particulièrement quand on a déjà un bagage sur les questions économiques. Et alors, se présentent souvent deux attitudes, celle de ceux qui renoncent assez vite plus où moins conscients que quelque chose leur fait défaut, et ils ont peut être raison, et celle de ceux qui persévèrent. Mais le vrai problème semble-t-il, c'est qu'isolé d'une approche globale de tri-articulation, peuvent et se construisent souvent des approches sinon erronées, souvent d'importantes hybridations à la pensée finalement quand même libérale et capitaliste qui du coup y gagne juste un petit supplément d'âme, si ce n'est parfois aussi, un peu plus de malignité. En effet, il semblerait que pour les auditeurs d'alors, dont d'ailleurs on ne sait pas grand-chose comparativement aux participants à d'autres grands cours de Rudolf Steiner (pédagogie et pédagogie curative, médecine, agriculture, médecine, eurythmie...), était semble-t-il présent le préalable qu'il s'agissait d'économie en tant que partie autonome d'un organisme social destiné a être consciemment triarticulé. Et cela change certainement beaucoup de choses dans la compréhension qu'on peut en avoir. En 1922, on sortait d'une intense activité pour et autour de la triarticulation, et les initiatives économiques entamées alors que l'horizon politique se refermait (adoption de la constitution de Weimar), battaient aussi déjà de l'aile, et pas seulement par le contexte économique duquel on cherchait à se protéger. Rudolf Steiner, terminait aussi le bilan de la réception de son ouvrage : « Les fondements de l'organisme social » et de toute son activité autour de cette impulsion. Mais l'apport de la tri-articulation, n'était probablement pas encore aussi dissipé pour ceux qui l'avaient vraiment suivi que déjà une douzaine d'années plus tard. Certains diront que je fais là des suppositions, et ils ont raison. Mais aujourd'hui c'est cependant tout à fait possible : il suffit de s'observer dans la compréhension qu'on peut avoir de ce cours avant d'avoir vraiment commencé à approfondir la tri-articulation...et après!

F.G. 22 janvier 2015

Ce cours a jusqu'à présent fait l'objet de deux traductions seulement :
- celle de Daniel Simonnot, publié en 1975
- celle de Jean-Lambert Des Arts et Jean-Marie. Jenni, en 2004

Toutes deux aux Éditions Anthroposophiques Romandes aussi distribuées par Éditions TRIADES
En attendant une autorisation de mise à libre disposition de l'une d'entre elles, il convient de se la procurer soit par achat en librairie ou à l'occasion (auprès de ceux qui ont renoncé ?), soit de l'emprunter.

Nous ne pouvons donc vous en proposer ici que les extraits, parfois revus, que vous trouvez à l'index des extraits de l'oeuvre complète sous les références 340 (cours) et 341 (séminaire).

14/12/2015 : voir aussi la série :
Sur la composition du cours d'économie nationale de R. Steiner, par Stephan Eisenhut