triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 03 - Vie spirituelle libre
Sujet: Juge comme perte du ciel étoilé.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA199 243-244 (1967) 10/09/1920
Traducteur: FG Editeur: SITE
triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 03 - Vie spirituelle libre
Sujet: Juge comme perte du ciel étoilé.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA199 243-244 (1967) 10/09/1920
Traducteur: FG Editeur: SITE

J'ai montré en ces derniers jours ou dernières semaines comment les différentes branches de l'organisme social ont leur origine sur les différents territoires de l'évolution terrestre. Pris fondamentalement, je disais, toute notre vie spirituelle est seulement une transformation de ce qui est apparu il y a longtemps en Orient. Mais quand nous éprouvons cela, ce que nous avons donc beaucoup décrit d'un côté dans les dernières semaines, en rapport à ces points de vue que j'ai maintenant justement mentionnés, alors c'est ainsi que tout savoir de cet Orient, aussi loin qu'il s'étendait sur le destin humain, a été lu du cours des étoiles, été lu de ce qui est extraterrestre,extra-tellurique.
Et l'idée de destin grecque a été le dernier prolongement d'un tel savoir extraterrestre.

Alors vint à cela le savoir du territoire médian ; cela a été comme nous l'avons indiqué, un savoir plus juridique, cela a été quelque chose que l'humain retira plus de lui-même. Cela ne s'attachait pas aux observations qui provenaient de l'extraterrestre. Et je vous ais dit, on le remarque aussi a la plus haute vision du monde, comment elle a été transjuricisée (NDT transposée en empruntant des catégories juridiques) dans l'occidentale, comment dans une certaine mesure cela qui se joue comme développement de l'humanité a été placé sous des concepts juridiques. Le juge du monde inflige une peine exactement comme le juriste terrestre inflige une peine pour un quelque délit extérieur. La manière juridique de la façon de voir, la manière juridique de la représentation, c'est ce qui a traversé la tout autre représentation orientale de la vie spirituelle.

Et cette façon de voir la vie spirituelle, qui pendait ensemble avec que dans les centres d'initiation ceux qui étaient jugés mûrs, étaient justement initiés en cela qui du visible, mais dévoilant les domaines du monde invisible agit vers le bas sur la terre.
Et alors on orienta cela qui sur la terre a à se produire, d'après ces intentions de l'initiation. À un tel savoir il est naturellement nécessaire, que plus soit saisi des yeux que le seul point de vue en une quelque année de vie, à partir de laquelle on fait tomber un jugement absolu sur tout le possible. Du point de vue doit être saisi des yeux l'entière évolution de l'humain, mais aussi cela que l'humain s'apporte dans l'être-là terrestre par la naissance, et ce qui peut se dévoiler à lui, lorsqu'il aperçoit une révélation de l'être-là supraterrestre.

Ainsi a été, pris fondamentalement dans le temps récent, transjuricisé ce qui tout d'abord était une sorte de science céleste. Cette science céleste elle-même, son destin on doit un peu le saisir des yeux. Car, ce qui a été savoir saint en Orient, ce qui dans ces centres d'initiation dans sa forme la plus pure a été soigné il y a peut-être dix mille ans en Orient, oui, ce qui plus tard en Égypte quand aussi plus en si pure forme, mais malgré tout a été soigné en forme relativement pure, cela fut, après que là ai été débité, d'une certaine manière popularisé, sur les rues de la plus tardive Rome par des escrocs et bateleurs, transformé toutefois en art magique visible.
Cela est justement le cours des événements du monde que quelque chose, qui dans une certaine époque est saint, peut devenir ensuite le plus non saint. Et pendant que la plus haute sagesse orientale dans l'ultérieure époque impériale romaine appartenait à la rue, se développa de la romanité (NDT Römertum) elle-même sur base de l’Égyptéïté ultérieure la pensée juridique, qui alors devint dominant le monde.
Dans le temps suivant, mais seulement lentement et progressivement, a alors rougeoyé et dépérit, ce qui tout en premier a été cherché des étoiles en Orient comme sagesse humaine.