triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 03 - Vie spirituelle libre
Sujet: Transfert de la possession par corporations économiques.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA000m 235-236 (1972) 27/01/1919
Traducteur: FG Editeur: SITE
triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 03 - Vie spirituelle libre
Sujet: Transfert de la possession par corporations économiques.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA000m 235-236 (1972) 27/01/1919
Traducteur: FG Editeur: SITE


Question : « Kühn : Dans quelle forme les travailleurs auraient-ils la jouissance de leur participation aux entreprises ?

Dr Steiner : la propriété a en tant que telle une valeur morale. Une recette vous ne pouvez l'avoir que de ce que le moyen de production porte, seulement de la prestation. Que vous êtes propriétaire a juste une valeur morale. C'est un progrès, quand dans la valeur économique sera progressé de la nomadisation à l'enracinement. Pour absolument arriver quelque part à un être intéressé, vous devez créer un semblable lien entre travailleurs et moyen de production.
Cela ne peut pas se produire par communisme, mais seulement par individualisme. Je ne veux pas combattre la largeur d'esprit. Mais ce que je pense n'a aussi rien à faire avec cela. Mais seulement avec cela que chaque humain a un intérêt aux moyens de production, auxquels il travaille. Par cela qu'il entre dans la fabrique, vous le faites un humain qui justement ainsi est associé à son entreprise comme un agriculteur à son bien. Le travailleur doit pouvoir se dire : sans ma volonté ne peut là rien du tout être changé. Regardées réellement, seules les prestations apportent des rendements (NDT ou bénéfices). La possession n'a qu'une valeur morale. Vous ne devriez pas pouvoir simplement vendre fond et sol. Cela n'est pas ce que l'humain fournit. Vous pouvez – d'après nos idées – seulement transférer fond et sol d'un possesseur à l'autre sur le chemin de la corporation économique et alors seulement, quand l'individu transfère son droit de propriété par mesure de contrat sur une corporation. Fond et sol se tient continuellement en propriété individuelle. Mais cela n'empêche pas qu’à des endroits particuliers par cession par contrats seront aménagées de grandes exploitations de fonds.

Cette cession ne peut être héritée. Pour l'entreprise c'est ainsi que quand un délaisse l'entreprise, il perd son droit de propriété. Celui-ci adhère à la place. C'est quelque chose qui va de soi. Pratiquement la conséquence de la possession est celle-ci que celui, qui aujourd'hui peut vendre une fabrique, sera alors limité. Pour la vente tous devraient être d'accord avec. Le particulier ne peut pas simplement parce que ça ne lui plaît pas, abandonner son poste. Du reste, le particulier est entièrement libre. Quand il veut partir, ainsi il doit quitter son poste. Mais il ne peut vendre l'entreprise. Dites aux gens : voyez-vous, au système actuel comme à une étatisation vous seriez quand même seulement des outils. Aujourd'hui l'entrepreneur vend avec son entreprise son œuvre entière et avec elle tous les travailleurs. Mais quand chacun est copropriétaire, cela ne peut pas arriver.