triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 03 - Vie spirituelle libre
Sujet: L'école Waldorf combat implicitement contre la loi scolaire de base.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA300b 250-252 (1975) 31/01/1923
Traducteur: FG Editeur: SITE
triarticulation

Institut pour une triarticulation sociale
(version française du site allemand)
Conditions d'utilisation.

Accueil

 

Deutsch EnglishDutchSkandinaviskFrançais ItalianoEspañolPortuguês (Brasileiro)Russisch
Recherche
 Contact   BLOG  Impressum 
Collection: 03 - Vie spirituelle libre
Sujet: L'école Waldorf combat implicitement contre la loi scolaire de base.
 
Les références Rudolf Steiner Oeuvres complètes GA300b 250-252 (1975) 31/01/1923
Traducteur: FG Editeur: SITE

Rudolf Steiner : « Maintenant nous pouvons passer au traitement de la question de propagande et la question de la position à l'association pour l'école Waldorf. - Maintenant, en ce qui concerne la question de propagande, celle-là vous l'avez amenée en liaison avec l'Union pour une libre vie de l'esprit : lutte contre la loi scolaire de base. Ainsi que repose la chose, je pense que ce n'ai en fait pas bon quand l'école Waldorf comme telle aux questions habituelles comme elles seront le plus souvent formulées en public dans la trivialité, prend part pour ou contre. Nous avancerions bien plus valablement quand nous travaillons énergiques à partir de notre propre chose et positifs représentons ce que nous avons à représenter de la pédagogie et didactique waldorf et ne nous laissons pas aller sur des formulations qui viennent de l'extérieur.
Cela avait souvent pour moi un petit goût amer quand quelqu'un de nous a tenu une conférence sur la loi scolaire de base. Car ainsi la question ne repose pas du tout que nous devrions participer à ces choses. Nous devons cela, que nous avons à représenter, représenter à partir de nos propres choses. Ainsi nous viendrons bien plus loin. Ainsi que les gens, qui veulent s'informer là dessus, devraient se poser la question, ceux-là sont-ils pour la loi scolaire de base ? Nous sommes naturellement contre. Nous ne devrions pas intervenir dans les négociations de l'ordre du jour philistin.

Comment se représente le combat contre la loi scolaire de base ? N'est-ce pas, ces choses doivent à la mesure de la vie – je dis sinon à la mesure de la réalité -, ces choses doivent être traitée à la mesure de la vie . Le monde devrait avoir l'impression, les gens de l'école Waldorf en rapport avec les groupes humains restants à l'intérieur desquels ils se tiennent, les gens de l'école Waldorf traitent ces choses conformément à la vie.

N'est-ce pas quand vous prenez les articles qui sont dans « Anthroposophie » comme nouvelles de la semaine, ainsi ces articles sont considérés ainsi comme s'ils étaient écrit sans connaissance des rapports qui existent aujourd'hui entre parlement et gouvernement et corps d'administration et ainsi de suite. Il sont ressentis comme non pratiques de gens qui ont un jugement , qui se tiennent dedans la vie, comme si on se formait simplement un jugement feuilletonnesque et alors on accroche encore la chose de la libre vie de l'esprit ou de la triarticulation à cela. Par cela nous nous amenons toujours de nouveau du nouveau dans la honte d'être un groupe d'humain non pratique. Cela doit cesser vis-à-vis de ces choses. De gens qui sont des opposants, je ne parle pas, je parle de gens pleins de raison, qui se tiennent sur le sol de la triarticulation.

Il s'agit de cela quand nous impliquons l'Union pour la libre vie de l'esprit dans notre chose-école Waldorf que nous ne tombons pas dans la même erreur dans lequel tombe l'Union elle-même, en une sorte de théorisation. La je pense il s'agira de cela de placer de nouveau l'agitation et la propagande sur de saines bases. Donc, certainement, ce peut être une alliance avec l'Union pour la libre vie de l'esprit, mais quand nous établissons quelque chose de tel nous devons être conscient de cela c'est du début non conforme à la vie quand nous amenons la pédagogie Waldorf en contradiction contre la loi scolaire de base. Plus largement la pédagogie waldorf s'étend d'autant impossibles sont de telles lois philistreuses. Nous n'avons pas besoin de nous placer sur le sol de cette politique de bistrot ( NDT lit.de bière). C'est une question de tact. Nous ne devons en fait pas intervenir. Nous n'aurions jamais du ! Cela a été la bêtise chez le mouvement pour la triarticulation. Nous n'aurions jamais dû intervenir dans les questions du jour philistreuses.

J'ai pour cela traité ce domaine isolément, parce que je mets une valeur particulière que là nous grimpions vraiment sur un guet plus haut. J'ai essayé cela déjà depuis des années que je voulais provoquer la fondation d'une association scolaire mondiale. Celle-ci aurait justement poursuivi le but de ne pas faire les questions pédagogiques philistreuses, mais publique d'un plus haut point de vue. Cela aurait été la difficile tâche d'une telle association scolaire mondiale ».

Une enseignante : Ne pourrions-nous pas faire des soirées de discussion auxquelles on inviterait des gens particuliers et aussi les autorités ?

X : Il s'est établi qu'il y a parmi les messieurs d'école dirigeants qui aimeraient bien savoir quelque chose, mais craignent de faire le premier pas.

Y : Aménager quelque chose de tel dans l'école à quoi on amène avec soi un des messieurs par relations personnelles.

Rudolf Steiner : « Du sens n'a quelque chose comme cela seulement quand une telle rencontre avec des se tenant en dehors survient en forme d'annonce publique, dans laquelle on invite que d'autres viennent ; quand alors du côté de l'école Waldorf la chose sera engagée et alors les demandes s'y rattachent. Sinon en sort un n'importe quoi habituel.